Le Voyage sans fin

Un “texte d’avant-garde hors du commun”

Texte de présentation dans la réédition de “L’Imaginaire”, Gallimard, 2022

QUICHOTTE : Considère bien, Panza, que ce qu’ils appellent folie, moi je l’appelle réalité.

Détournement fantasque, féministe et poétique de Don Quichotte, Le voyage sans fin offre une nouvelle lecture du roman de Cervantès. Ici, Quichotte est une femme chevalier errant, passionnée de livres et d’écriture, en quête de justice et de liberté. Accompagnée de son écuyère, Panza, elle traverse nombre de péripéties et imagine un nouveau monde.

Flanquée de ces deux “guerrillères”, Wittig trouve une nouvelle occasion de déjouer les marques du genre et d’éclater les conventions. Elle nous offre dans cette courte pièce une expérience hybride, entre théâtre, cinéma et geste d’écriture : une profonde aventure politique.

Représenté pour la première fois en 1985 au Théâtre du Rond-Point, coréalisé avec Sande Zeig, Le voyage sans fin avait alors été publié dans le supplément de la revue féministe Vlasta.

 

Réception, revue de presse

La parution du Voyage sans fin avait eu peu d’échos en 1985 ; la réédition permet enfin de mieux faire connaître cette œuvre du grand-public !

(1985), Brochure de présentation du Voyage sans fin, par la compagnie Renaud-Barrault, au théâtre du Petit Rond-Point, mai 1985.

(1985), BASKEVITCH Odile, “Incitation à relire”, dans Lesbia Magazine, n°31, septembre 1985, p. 23.

(2022), STÉLANDRE Thomas, “Monique Wittig était une authentique révolutionnaire”, entretien avec Laure Murat et Wendy Delorme, dans Libération, 15 avril 2022.

(2022), STÉLANDRE Thomas, “Sande Zeig, chevalière aimante de Wittig”, dans Libération, 15 avril 2022.

(2022), STÉLANDRE Thomas, “Monique Wittig, embarquement immédiat”, dans Libération, 15 avril 2022.

(2022), KIRSCHEN Marie, “Écrivaine, militante, icône lesbienne : et la France (re)découvrit enfin Monique Wittig”, dans Les Inrocks, 28 avril 2022.

(2022), PHILIPPE Élisabeth, “Quichotte, la guérillère”, dans Le Nouvel Obs, 27 mai 2022.

 

Éditions

Le Voyage sans fin, dans la brochure en supplément au numéro 4 de la revue Vlasta, consacré à l’œuvre de Monique Wittig.

Film d’Anne Faisandier, Le Voyage sans fin : enregistrement de la mise en scène du texte par Monique Wittig et Sande Zeig, costumes de Lena Vandrey, avec Sande Zeig et Paule Kingleur.
Réédition du Voyage sans fin dans la collection “L’imaginaire” de Gallimard, avec préfaces de Laure Murat et Wendy Delorme.

 

Brèves de réseaux

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search