Bibliographie partielle

Cette page bibliographique est issue d’une bibliothèque Zotero que vous pouvez télécharger à cette adresse — plus complète et offrant plus d’options de navigations. Il s’agit d’un groupe de travail public à participation restreinte : les contributions sont bienvenues, via Zotero ou via mail !

Dernière mise à jour : 25 mai 2021

 

Naviguer dans la bibliographie :

 

Œuvre de Monique Wittig

Éditions françaises

Wittig Monique, L’Opoponax, Paris, Éditions de Minuit, 1964. Wittig Monique, L’Opoponax, Paris, 10/18, 1971. Wittig Monique, L’Opoponax, Paris, Éditions de Minuit, 1983. Wittig Monique, L’Opoponax, Paris, Éditions de Minuit, 2018.

Wittig Monique, Les Guérillères, Paris, Éditions de Minuit, 1969. Wittig Monique, Les Guérillères, Paris, Minuit, 2019 [1969].

Wittig Monique, Le Corps lesbien, Paris, Minuit, 1973.

Wittig Monique et Sande Zeig, Brouillon pour un dictionnaire des amantes, Paris, Grasset, 1976. Wittig Monique et Sande Zeig, Brouillon pour un dictionnaire des amantes, Paris, Grasset, 2011 [1976].

Wittig Monique, Virgile, non, Paris, Éditions de Minuit, 1985.

Wittig Monique, “Le Voyage sans fin”, Vlasta, no 4, mars 1985.

Wittig Monique, Paris-la-Politique, Paris, P.O.L, 1999.

Wittig Monique, La Pensée straight, Paris, Balland, 2001. Wittig Monique, La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [2001].

Wittig Monique, Le Chantier littéraire, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2010.

 

Éditions étrangères

Wittig Monique, Les Guerilleres, David Le Vay (trad.), London, Peter Owen, 1971. Wittig Monique, Les Guerilleres, David Le Vay (trad.), New York, Avon, 1973.

Wittig Monique, The Lesbian Body, David Le Vay (trad.), London, Peter Owen, 1975. Wittig Monique, The Lesbian Body, David Le Vay (trad.), New York, Avon, 1976.

Wittig Monique, The Opoponax, H. Weaver (trad.), New York, Simon and Schuster, 1976.

Wittig Monique et Sande Zeig, Lesbian Peoples: Material for a Dictionary, New York, Avon, 1979.

Wittig Monique, Les Guerilleres, David Le Vay (trad.), Boston, Beacon, 1985.

Wittig Monique, Across the Acheron, Margaret Crosland et David Le Vay (trad.), London, Peter Owen, 1987.

Wittig Monique, The Straight Mind and Other Essays, Boston, Beacon Press, 1992.

 

Articles en langue française

Wittig Monique, Gille Wittig, Margaret Stephenson et Marcia Rothenburg, “Combat pour la libération de la femme”, L’Idiot international, no 6, mai 1970, p. 13-16.

Wittig Monique, “Paradigmes”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1979], p. 102-111.

Wittig Monique, “On ne naît pas femme”, Questions Féministes, no 8, mai 1980. Wittig Monique, “On ne naît pas femme”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1980], p. 52-65.

Wittig Monique, “La pensée straight”, Questions Féministes, no 7, 1980. Wittig Monique, “La pensée straight”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1980], p. 66-77.

Wittig Monique, “La catégorie de sexe”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1982], p. 42-51.

Wittig Monique, “Le point de vue, universel ou particulier”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1982], p. 112-121.

Wittig Monique, “Le cheval de Troie”, Vlasta, no 4, mars 1985 [1984], p. 45-49. Wittig Monique, “Le cheval de Troie”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1984], p. 122-131.

Wittig Monique, “La marque de genre”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1985], p. 132-143.

Wittig Monique, “À propos du contrat social”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1988], p. 78-87.

Wittig Monique, “Homo sum”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1990], p. 88-101.

Wittig Monique, “Quelques remarques sur Les Guérillères”, L’Esprit créateur. Revue de l’université d’Arizona, vol. 34, no 4, hiver 1994. Wittig Monique, “Quelques remarques sur Les Guérillères”, dans La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1994], p. 144-153.

Wittig Monique, “Avatars”, L’Esprit créateur, vol. 36, no 2, 1996.

Wittig Monique, “Le déambulatoire : Entretien avec Nathalie Sarraute”, L’Esprit créateur, vol. 36, no 2, 1996, p. 3-8.

 

Articles en langue anglaise

Wittig Monique, “Paradigm”, dans Georges Stambolian et Elaine Marks (dir.), Homosexualities and French Literature, Ithaca, Cornell University Press, 1979.

Wittig Monique, “The Straight Mind”, Feminist Issues, vol. 1, no 1, t 1980.

Wittig Monique, “The point of view: Universal or particular?”, Feminist Issues, vol. 1, no 1, t 1980.

Wittig Monique, “One Is Not Born a Woman”, Feminist Issues, vol. 1, no 2, hiver 1981.

Wittig Monique, “The Category of Sex”, Feminist Issues, vol. 11, no 2, printemps 1982.

Wittig Monique, “The Trojan Horse”, Feminist Issues, vol. 4, no 12, automne 1984.

Wittig Monique, “The mark of gender”, Feminist Issues, vol. 5, no 2, automne 1985.

Wittig Monique, “On the Social Contract”, Feminist Issues, vol. 9, no 1, printemps 1989.

Wittig Monique, “Homo sum”, Feminist Issues, vol. 10, no 2, t 1990.

 

Traductions

Barnes Djuna, La Passion, Monique Wittig (trad.), Paris, Flammarion, 1982.

Barreno Isabel, Teresa Horta et Fatima Velho Da Costa, Nouvelles lettres portugaises, Monique Wittig, Évelyne Le Garrec et Vera Alves da Nobrega (trad.), Paris, Seuil, 1974.

Marcuse Herbert, L’Homme unidimensionnel, Monique Wittig (trad.), Paris, Éditions de Minuit, 1968.

 

Entretiens

Bourdet Denise, “Monique Wittig”, La Revue de Paris, 1964, p. 115-119.

Devarrieux Claire, “Wittig, guérillère d’aujourd’hui”, Libération, 17 juin 1999, p. 3.

Rognon-Ecarnot Catherine, “Rencontre avec Monique Wittig”, Lesbia, rubrique “Portrait”, 1996, p. 28-30.

Stendhal Renate, “Monique Wittig Die Amazone”, Emma, mars 1986, p. 38-43.

Wittig Monique, Jocelyne François et Mireille Best, “A questionnaire. French Lesbian Writers?”, Anne F. Garréta (trad.), Yale French Studies, no 90, 1996, p. 235-237.

 

Bibliographie partielle sur l’œuvre de Monique Wittig

Archives de presse

Anonyme, “The Girl”, juin 2004.

Anonyme, “Décès”, Libération, rubrique “Le carnet”, 8 janvier 2003.

Anonyme, “Décès”, Le Monde, rubrique “Carnet”, 8 janvier 2003, p. 32.

Anonyme, “Un bilan de la saison romanesque”, Le Monde, 23 décembre 1964, p. 12-13.

Anonyme, “Les prix littéraires. Femina : Jean Blazat ; Médicis : Monique Wittig”, Le Monde, 1er décembre 1964, p. 24.

Anonyme, “Lire l’Opoponax de Monique Wittig (parce que c’est un livre qui vous fera retrouver votre enfance)”, Elle, rubrique “À l’agenda de la femme intelligente”, 19 novembre 1964.

Anonyme, “Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes”, sans date.

Beauman Sally, “Les Guérillères”, New York Times, 10 octobre 1971, p. 5.

Bliven Naomi, “Daphne in India, Catherine in France”, The New Yorker, 2 juillet 1966, p. 1966.

Bondy François, “Lietraturbrief aus Frankreich : Die grossen Vier und einige Andere”, Die Welt der Literatm, 10 décembre 1964.

Bonnet Marie-Jo, “Au commencement, s’il y eut jamais un commencement…”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 24-27.

Bourcier Marie-Hélène, “Le repos de la guerillère”, Les Inrockuptibles, 15 janvier 2003, p. 27-28.

Bourdet Denise, “Monique Wittig”, La Revue de Paris, 1964, p. 115-119.

Bratschi Georges, “L’Opoponax, une plante rare qui fait rentrer dans le “on” de l’enfance”, La Tribune de Genève, 12 décembre 1964, p. 9.

Braudeau Michel, “La redoutable Miss Barnes”, L’Express, 14 janvier 1983.

Causse Michèle, “Pour Monique Wittig”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 31.

Chalon Jean, “Les lecteurs de Monique Wittig (prix Médicis 1964) doivent rentrer dans le “on””, Le Figaro littéraire, 9 décembre 1964.

Chetcuti Natacha, “[Sans titre]”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 30.

Cluny Claude Michel, “Les sept cercles de Monique Wittig”, Le Quotidien de Paris, rubrique “Le feuilleton de Claude-Michel Cluny”, 18 juin 1985.

Cluny Claude Michel, “Djuna Barnes : le “jeu de vivre””, Le Quotidien des livres, rubrique “Le feuilleton de Claude Michel Cluny”, 1982, p. 20.

Cluny Claude Michel, “Le Corps lesbien de Monique Wittig”, Combat, rubrique “Encre vive”, 14 novembre 1973.

Cluny Claude Michel, “L’Opoponax de Monique Wittig”, Nouvelle revue française, février 1965, p. 151.

Cluny Michel, “La longue marche des jeunes filles en fleurs”, Les Lettres françaises, 22 novembre 1969 (en ligne : https://etudeswittig.hypotheses.org/136).

Cournot Michel, “Un livre qu’on reçoit comme une lettre personnelle, écrite avec des crayons de couleur”, Le Nouvel Observateur, rubrique “Mille fleurs au courrier”, 17 août 1970.

Cournot Michel, “Un livre qu’on reçoit comme une lettre personnelle, écrite avec des crayons de couleur”, Le Nouvel Observateur, 17 août 1970.

Dalmas André, “Un langage nouveau”, La Quinzaine littéraire, 16 novembre 1969, p. 9.

Dalmas André, “Les aventures du langage”, Tribune des nations, 9 octobre 1964.

Dalmas André, “Contre l’ordre masculin”, sans date.

Deudon Catherine, “[Sans titre]”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 31.

Devarrieux Claire, “Mort de Monique Wittig”, Libération, rubrique “Culture”, 7 janvier 2003, p. 29.

Dumayet Pierre, “L’Opoponax par Monique Wittig”, Lectures pour tous, décembre 1964.

Duras Marguerite, “Une œuvre éclatante”, France Observateur, 5 novembre 1964, p. 18-19.

Écarnot Catherine, “Pourquoi j’ai écrit ma thèse sur les fictions de Monique Wittig”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 28-29.

Eribon Didier, “Le retour de Monique Wittig”, Le Nouvel Observateur, 14 juin 2001.

Fonfreide Marcelle, “Monique Wittig, Le Corps lesbien”, Le Nouveau commerce, 1973, p. 6.

Garréta Anne F. et Jean-François Joly, “Monique Wittig (1935-2003)”, Têtu, février 2003.

Germain Anne, “Une femme comme tout le monde. Le Médicis à Monique Wittig”, Nouvelles littéraires, 3 décembre 1964.

Hahn Otto, “Du sable entre les doigts. L’Opoponax par Monique Wittig. Éditions de Minuit, 281 pages, 13,90 F.”, L’Express, 9 novembre 1964.

Jamis Rauda, “L’Opoponax de Monique Wittig”, Les Nouvelles, 1.

Janvier Ludovic, “Un indéfini totalisant”, Critique, décembre 1964, p. 1084-1086.

Jean Raymond, “Les Guérillères de Monique Wittig”, Le Monde, 13 juin 1970 (en ligne : https://etudeswittig.hypotheses.org/142).

Jordan Clive, “Dislocations”, New Stateman, 2 juillet 1971, p. 24.

Josselin Jean-François, “Lettre à Sapho”, Le Nouvel Observateur, 1973.

Juin Hubert, “Une Greta Garbo du royaume des lettres”, Le Monde des livres, 18 mars 1983.

Kalda Alexandre, “L’inconnue de la rentrée. Monique Wittig : “l’opoponax””, Arts, 18 novembre 1964.

Majorel Jérémie, “Genre indéfini”, Le Magazine littéraire, mars 2011, p. 45.

Nourissier François, “L’Opoponax, roman de Monique Wittig, lu par François Nourrissier”, Nouvelles littéraires, rubrique “Le Livre de la semaine”, 12 novembre 1964.

Pia Pascal, “La musique de Céline”, Carrefour, rubrique “Les livres”, 25 novembre 1964, p. 18.

Piatier Jacqueline, “Monique Wittig, Sapho d’aujourd’hui”, Le Monde, 15 novembre 1973.

Piatier Jacqueline, “Les débuts de Monique Wittig. L’Opoponax”, Le Monde, 14 novembre 1964.

Poy Cyrille, “Sexe, mensonge et politique”, L’Humanité, rubrique “La vie des idées”, 2003.

Rémès Érik, “Le tannage du queer”, sans date, p. 22.

Robichon Suzette (dir.), Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003.

Robichon Suzette, “Monique Wittig, écrivain”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 21.

Robichon Suzette, “Monique Wittig. L’apologie du lesbianisme”, Le Monde, rubrique “Disparitions”, 11 janvier 2003, p. 12.

Shaktini Namascar, “Je me souviens du début de mon amitié avec Monique Wittig (1935-2003)”, dans Hommage à Monique Wittig, sans lieu, 2003, p. 22.

Simon Claude, “Pour Monique Wittig”, L’Express, 30 décembre 1964.

 

Articles et ouvrages universitaires

Armengaud Françoise, “Catherine Écarnot : L’écriture de Monique Wittig à la couleur de Sappho”, Nouvelles Questions Feministes, Vol. 22, no 3, 2003, p. 144-147.

Armengaud Françoise, “La contestation des conventions du discours chez Nathalie Sarraute et chez Monique Wittig”, Nouvelles Questions Féministes, vol. 19, no 1, février 1998, p. 35-64.

Armengaud Françoise, “L’entreprise littéraire de Monique Wittig : une réélaboration utopiste du contrat social ?”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 137-162.

Auclerc Benoît, ““On dit qu’on est l’opoponax” : invention lexicale, innommé, nomination”, dans Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 257-279.

Belledent Céline, “Faire advenir le sujet lesbien en devenir”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 175-192.

Bonnet Marie-Jo, “Le désir théophanique chez Monique Wittig”, Labrys, études féministes, septembre 2003 (en ligne : https://www.labrys.net.br/special/special/bonnet.htm).

Bourcier Marie-Hélène, “Les petits Chevaux de Troie : Wittig entre modernisme, matérialisme et politique”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 127-144.

Bourcier Marie-Hélène, Robichon Suzette (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions Gaies et Lesbiennes, 2002.

Bourcier Marie-Hélène (Sam), “Les ruses de la raison straight”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 23-34.

Bourque Dominique, “Un Cheval de Troie nommé dé-marquage : la neutralisation des catégories de sexe dans l’œuvre de Monique Wittig”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 67-87.

Bourque Dominique, Écrire l’inter-dit. La subversion formelle dans l’œuvre de Monique Wittig, Paris, L’Harmattan, 2006.

Bourque Dominique, “Dire l’inter-dit : la subversion dialogique chez Monique Wittig”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 111-136.

Bourse Alexandra, “La Pensée straight, Le Corps lesbien et la “mestiza consciousness” : pour une mise en relation du féminisme lesbien chez Monique Wittig et Gloria Anzaldúa”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 111-125.

Chetcuti Natacha, “Monique Wittig et Judith Butler : du corps lesbien au phallus lesbien”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 49-66.

Chetcuti Natacha et Maria-Teresa Amaral, “Monique Wittig, la tragédie et l’amour”, Corps, n° 4, no 1, 1er décembre 2008, p. 93-98.

Chevalier Yannick, “Le Corps lesbien : syntaxe corporelle et prédicat lesbien”, dans Benoît Auclerc (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 233-255.

Crowder Diane, “Amazons and Mothers? Monique Wittig, Hélène Cixous and Theories of Women’s Writing”, Contemporary Literature, vol. 24, no 2, t 1983, p. 117-144.

Delphy Christine, “La passion selon Wittig”, Nouvelles Questions Féministes, no 11/12, hiver 1985, p. 151-186.

Duffy Jean, “Jean Duffy rereads Monique Wittig, L’Opoponax”, Revue critique de fixxion contemporaine / Critical Review of Contemporary French Fixxion, vol. 8, 2014, p. 156-173.

Écarnot Catherine, “La narratrice de Virgile, non”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 199-212.

Écarnot Catherine, “Monique Wittig : Le chantier littéraire et le métier d’écrivain”, Nouvelles Questions Feministes, Vol. 31, no 1, 2012, p. 141-144.

Écarnot Catherine, L’écriture poétique de Monique Wittig. À la couleur de Sapho, Paris, L’Harmattan, 2002.

Écarnot Catherine, “L’interlocutrice du Corps lesbien : menaçante, désirée, constituante”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 99-110.

Garréta Anne F., “Wittig, la langue-le-politique”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 25-34.

Griffin Crowder Diane, “De la pensée straight à la théorie queer : implications pour un mouvement politique”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 163-178.

Guillaumin Colette, “Monique Wittig, The straight mind and other essays. Boston, Beacon Press, 1992”, Mots / Les langages du politique, no 49, décembre 1996, p. 127-130.

Hokenson Jan, “The Pronouns of Gomorrha: A Lesbian Prose Tradition”, Frontiers: A Journal of Women Studies, vol. 10, no 1, 1988, p. 62-69.

Kim Annabel, Unbecoming Language. Anti-identitarian French Feminist Fictions, The Ohio State University Press, 2018.

Lasserre Audrey, “Quand la littérature se mit en mouvement : écriture et mouvement de libération des femmes en France (1970-1981)”, Les Temps Modernes, n° 689, no 3, 21 juin 2016, p. 119-141.

Lasserre Audrey, “Hélène Cixous et Monique Wittig : écrire après Beauvoir”, Le Nouveau Magazine Litteraire, N° 566, no 4, 10 mai 2016, p. 81-82.

Lauretis Teresa (de), “Quand les lesbiennes n’étaient pas des femmes”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 35-54.

Meixner Gabriele, “Monique Wittig ou l’utopie de la liberté”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 149-165.

Michard Claire, “Assaut du discours straight et universalisation du point de vue minoritaire dans les essais de Monique Wittig”, Genre, sexualité & société, no 1, 29 juin 2009 (DOI : 10.4000/gss.711 consulté le 18 décembre 2020).

Naudier Delphine, “Monique Wittig”, dans Christine Bard (dir.), Dictionnaire des féministes, France XVIII-XXI siècle, Paris, Presses Universitaires de France, 2017, p. 1554-1562.

Preciado Beatriz (Paul), “Gare à la gouine garou ! Ou comment se faire un corps queer à partir de la pensée straight”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 179-216.

Rieger Théodore, “Monique Wittig”, dans Charles Baechler et Jean-Pierre Kintz (dir.), Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, 4279, vol. 40.

Robichon Suzette, “Mon voyage sans fin avec Monique Wittig : le choc des mots”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 167-174.

Robichon Suzette, “Monique Wittig, une œuvre pionnière”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 15-22.

Robin Kate, “‪Au-delà du sexe : le projet utopique de monique wittig‪”, Journal des anthropologues, n° 124-125, no 1, 2011, p. 71-97.

Robin Kate, “Du nulle part au partout : l’utopie de Wittig pour changer le présent et l’avenir”, Temporalités. Revue de sciences sociales et humaines, no 12, 18 novembre 2010 (DOI : 10.4000/temporalites.1378 consulté le 18 décembre 2020).

Rognon-Ecarnot Catherine, “Poétique et politique du travestissement dans les fictions de Wittig”, Clio. Femmes, Genre, Histoire, no 10, 1er novembre 1999 (DOI : 10.4000/clio.261 consulté le 18 décembre 2020).

Shaktini Namascar, “Le projet matérialiste du Corps lesbien et son matériau anatomique”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 213-232.

Shaktini Nasmascar, “Lire Le Corps lesbien“, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 67-82.

Shaktini Namascar (dir.), On Monique Wittig: Theoretical, Political and Literary Essays, Urbana and Chicago, University of Illinois Press, 2005.

Spinelli Simonetta, “L’espace du désir : la réception de l’œuvre de Wittig en Italie”, in Marie-Hélène (Sam) Bourcier, Suzette Robichon (dir.), Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Autour de l’œuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig, Paris, Éditions gaies et lesbiennes, 2002, p. 83-98.

Stistrup Jensen Merete, “Écrire dans la langue de tous : le point de vue particulier de Monique Wittig et d’Annie Ernaux”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 95-109.

Trouvé Alain, “Evénements intertextuels dans L’Opoponax de Monique Wittig”, dans Alain Trouvé et Marie-Madeleine Gladieu (dir.), Parcours de la reconnaissance intertextuelle, EPURE, Editions et presses universitaires de Reims, coll. “Approches interdisciplinaires de la lecture”, no 1, 2006, p. 41-49.

Turcotte Louise, “Préface. La révolution d’un point de vue”, dans Monique Wittig, La Pensée straight, Paris, Amsterdam, 2018 [1992], p. 18-25.

Voisset-Veysseyre Cécile, Des Amazones et des femmes, Paris, L’Harmattan, 2010.

Wedell Noura, “Monique Wittig : la lettre et le geste”, dans Benoît Auclerc et Yannick Chevalier (dir.), Lire Monique Wittig aujourd’hui, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2019, p. 35-47.

Wittig Monique, “Monique Wittig, Le Chantier littéraire”, Cahiers du genre, no 55, 2013, p. 227-230.

 

 

Thèses

Burton William Michael, On the Origin and End of Sex: Language, science and social construction in Jean-Jacques Rousseau and Monique Wittig, PhD dissertation, New York, Columbia University, 2020.

Eloit Ilana, Lesbian Trouble: Feminism, Heterosexuality and the French Nation (1970-1981), Thèse de doctorat, London, LSE – London School of Economics and Political Science, 2018.

Feole Eva, Mots incarnés et corps illisibles. L’oeuvre littéraire de Monique Wittig., phdthesis, Lyon, Université de Lyon ; Université de Vérone (Italie), 2017.

Jacquesson Chloé, Quelque part où « le sexe n’existe pas » : pratiques fictionnelles, théoriques et questions de genre chez Nathalie Sarraute et Monique Wittig, These de doctorat, Lyon, 2018.

Lasserre Audrey, Audrey Lasserre, d’une littérature en mouvement : textes, écrivaines et collectifs éditoriaux du Mouvement de libération des femmes en France (1970-1981), Thèse de doctorat, Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle, 2014.

Rognon-Écarnot, L’Écriture poétique de Monique Wittig, Thèse de doctorat, Lille, Université de Lille, 2001.

 

Carnets de recherche et web

Brossard Raphaele, “Note de recherche – De l’impossibilité de traduire en anglais L’Opoponax de Monique Wittig”, sur Genre, littératures, cultures, 16 décembre 2019 (en ligne : https://genrelittculture.hypotheses.org/499 ; consulté le 18 décembre 2020).

Husson Anne Charlotte, “Féminin plurielles: un mini-manifeste”, sur (Dis)cursives, 15 septembre 2014 (en ligne : https://cursives.hypotheses.org/25 ; consulté le 18 décembre 2020).

Jehl Mylène, “La neutralité des sciences à l’épreuve des épistémologies féministes”, sur Contrepoints, 9 juin 2020 (en ligne : https://mastersts.hypotheses.org/776 ; consulté le 18 décembre 2020).

Kocevar Savannah, “Le jardin est-il un paradis de l’enfance ? Domestication du végétal et éducation des enfants dans l’Opoponax de Monique Wittig”, dans Journées d’étude Approches du jardin 2 : Textes, jeux, films, Montréal, Canada, Groupe de recherche Imaginaire Botanique – Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire (Université du Québec à Montréal), 2019 (en ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02435749 ; consulté le 18 décembre 2020).

Turbiau Aurore, “Écritures utopiques du Mouvement de Libération des Femmes — « Nos luttes changent la vie entière » 50 ans de MLF”, sur Littératures engagées, 6 novembre 2020 (en ligne : https://engagees.hypotheses.org/2619 ; consulté le 18 décembre 2020).

Turbiau Aurore, “Une utopie féministe est-elle possible ?”, sur Littératures engagées, 6 septembre 2020 (en ligne : https://engagees.hypotheses.org/2492 ; consulté le 18 décembre 2020).

Turbiau Aurore, “Fiction militante, politique fictionnelle : une analyse du Brouillon pour un dictionnaire des amantes”, sur Littératures engagées, 11 octobre 2019 (en ligne : https://doi.org/10670/1.r2pta7).

 

Recensions d’ouvrages critiques

Falquet Jules, “Marie-Hélène Bourcier et Suzette Robichon (Éds) : Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes… Actes du colloque autour de l’œuvre de Monique Wittig des 16-17 juin 2001”, Nouvelles Questions Féministes, vol. 22, no 2, 2003, p. 97-104.

Ristic Jelena, “Dominique Bourque (2006). Écrire l’inter-dit. La subversion formelle dans l’œuvre de Monique Wittig”, Nouvelles Questions Feministes, Vol. 26, no 1, 2007, p. 129-132.

 

Médias

Allezard Clémence, “Monique Wittig (1935-2003), écrivain et lesbienne révolutionnaire”, dans l’émission Une vie, une œuvre, mars 2018.

 

Quelques repères : contexte historique

Bard Christine (dir.), Les Féministes de la deuxième vague, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012.

Butler Judith, Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity, New York, Routledge, 1990.

Deudon Catherine, “Témoignage d’une petite Marguerite sur l’homosexualité”, Cahiers Sens public, n° 28, no 2, 15 janvier 2020, p. 187-194.

Eloit Ilana, Lesbian Trouble: Feminism, Heterosexuality and the French Nation (1970-1981), Thèse de doctorat, London, LSE – London School of Economics and Political Science, 2018.

Lasserre Audrey, “Quand la littérature se mit en mouvement : écriture et mouvement de libération des femmes en France (1970-1981)”, Les Temps Modernes, n° 689, no 3, 21 juin 2016, p. 119-141.

Lasserre Audrey, “Hélène Cixous et Monique Wittig : écrire après Beauvoir”, Le Nouveau Magazine Litteraire, N° 566, no 4, 10 mai 2016, p. 81-82.

Lasserre Audrey, Audrey Lasserre, d’une littérature en mouvement : textes, écrivaines et collectifs éditoriaux du Mouvement de libération des femmes en France (1970-1981), Thèse de doctorat, Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle, 2014.

Riot-Sarcey Michèle, Histoire du féminisme, Paris, La Découverte, 2002.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search