Ces Alsaciennes qui ont marqué l’histoire: Monique Wittig, la guerrière

Annick Woehl publie dans L’Alsace du 28 août 2021 un texte consacré à “Monique Wittig, la guerrière”, dernier d’une série sur “Ces Alsaciennes qui ont marqué l’histoire”.

Si Monique Wittig a été icône du féminisme et du lesbianisme en France et aux États-Unis, elle réapparaît depuis quelques années comme référence pour les jeunes militants du combat du genre ou des causes LGBTQ+. “Elle a un gros écho aujourd’hui chez les jeunes militants queer, non binaires ou lesbiennes, dans la mesure où sa pensée rencontre leurs problématiques : la mise en cause de la binarité des genres, la lutte contre le patriarcat”, déclare Suzette Robichon, qui a, par ailleurs, beaucoup œuvré à promouvoir l’œuvre de Wittig avec son association. C’est d’ailleurs elle qui signait la nécrologie de la théoricienne alsacienne dans Le Monde, soulignant notamment : “Chez Monique Wittig, le sens ne se perd pas. Jamais.” (extrait)

La page comporte un article revenant sur le parcours de Monique Wittig, un encart sur la création de l’hymne du MLF, ainsi que le compte-rendu d’un entretien avec Dominique Samson et Sande Zeig.

À lire sur le site des Dernières nouvelles d’Alsace.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search