Dominique Samson, “L’œuvre de Monique Wittig au prisme du manifeste. La décennie 1968-1978”

Dominique Samson Wittig publie, dans le volume Genre et manifestes, dirigé par Anne Tomiche et Frédéric Regard, tout juste paru, un chapitre relisant l’œuvre wittigienne de la décennie 1970 au prisme de la forme “manifeste”.

Le cheval de Troie, dans la métaphore proposée par Monique Wittig, se différencie du manifeste non seulement par sa dimension individuelle, mais aussi parce que son apparence est une ruse, un camouflage qui lui permet d’agir plus efficacement. Cette métaphore permet, me semble-t-il, de résoudre la tension entre la dimension collective attachée au genre manifeste et le “régime de singularité” attaché à la fonction d’auteur.

À lire : Dominique Samson Wittig, « L’œuvre de Monique Wittig au prisme du manifeste. La décennie 1968-1978 », dans Frédéric Regard et Anne Tomiche (dir.), Genre et manifestes. Nouvelles perspectives sur une forme actuelle, Paris, Sorbonne Université Presses, 2023, p. 263-280.



Citer ce billet
Ami·es de Monique Wittig (2023, 1 décembre). Dominique Samson, “L’œuvre de Monique Wittig au prisme du manifeste. La décennie 1968-1978” Études wittigiennes / Wittig Studies. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vqzm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search