9 décembre 2023 à Buenos Aires : 50 ans du/d’un corps lesbien. 34° latitude sud

Le 9 décembre, à Buenos Aires, le collectif Cuerpo Lesbiano organise une journée de rencontre/installation/performance autour du Corps lesbien, à 50 ans de sa publication. Cet évènement, “50 ans du/d’un corps lesbien. 34° latitude sud”, durera 6 heures, dans une maison collective appelée Espacio Utaki, dans le quartier de La Boca.

Notre enthousiasme a été tout autant soutenu par le désir ardent de “célébrer” Wittig, l’attention inquiète d’en proposer des lectures situées et actuelles depuis un “ici”, que par la trame affective qui permet d’avancer et de réaffirmer l’autogestion comme une (autre) manière de faire. L’envie vient à la fois de l’occasion donnée par “l’anniversaire” dans une conjoncture de droitisation extrême et une nécessité d’à la fois reprendre certaines généalogies (dissipant un peu l’image de la “vague” féministe qui serait une nouveauté des 10 dernières années…) et de repenser au présente ce que “corps lesbien” peut prendre comme sens dans les luttes politiques situées (transféministes pour le dire sous une catégorie) et dans les pratiques créatives ou cultures publiques.

Cet événement se situe aussi dans le prolongement d’une grande effervescence concernant l’œuvre de Wittig en Argentine : nombreuses retraductions de ses livres, parution récente, notamment, de Paris la politique.

Les organisatrices, Val Flores et Marie Bardet, nous communiquent également des ressources fondatrices pour cet événement, en guise de conseils de lecture :

  • Val Flores, « “Laboratorios del infierno”. Modos fugitivos de hacer teoría », dans Thérèse Courau et Marie-Agnès Palaisi (dir.), cARTographie queer/cuir : Nouveaux imaginaires sexo-dissidents en Amérique Latine, Toulouse, EuroPhilosophie Éditions, coll. « Contre\Champs », 2023 (en ligne : https://books.openedition.org/europhilosophie/1500).
  • Marie Bardet, Perder la cara, trad. Pablo Ires, Buenos Aires, Cactus, 2021 (voir sur le site de l’éditeur) (l’autrice y reviens sur le matérialisme corporel/gestuel de Wittig).
  • Fugitivas del desierto, « Fugitives du désert, “Pratiques fictionnelles pour une politique bâtarde. La techno-lesbienne” » [édition originale : « Prácticas ficcionales para una política bastarda. La tecno-lesbiana », Ají de pollo, 2009], Thérèse Courau (trad.), dans Michèle Soriano (dir.), Féminismes latino-américains en traduction. Territoires dis-loqués, Paris, L’Harmattan, 2021 (en ligne : https://hal.science/hal-03168827/document).
  • Archives lesbiennes argentines, Potencia Tortillera : voir notamment l’événement de 2012 pour “La celebración de las amantes” et la journée de résidence lesbienne (voir aussi articles suivants).



Citer ce billet
Ami·es de Monique Wittig (2023, 6 décembre). 9 décembre 2023 à Buenos Aires : 50 ans du/d’un corps lesbien. 34° latitude sud. Études wittigiennes / Wittig Studies. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vqzn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search