14 avril 2021, Séminaire FELiCiTE avec Yannick Chevalier : “De la traduction dans le chantier littéraire de Wittig”

 

Séminaire organisé par le laboratoire FELiCiTE.

 

Présentation

Résumé : Si écrire est au cœur du chantier littéraire, traduire est aussi une activité régulière à laquelle Wittig a consacré ses efforts : L’Homme unidimensionnel (1968), Nouvelles lettres portugaises (1974), La Passion (1982), loin d’être des à côté des œuvres littéraires et théoriques, méritent d’être intégrés au corpus wittigien en ce qu’ils relèvent d’un même projet esthétique et politique. Pour en prendre la mesure, l’examen portera sur le cas de La Passion de Djuna Barnes.

Présentation :

Yannick Chevalier est MCF de Langue et stylistique française à l’Université Lyon 2 et membre du projet FELICITE. Avec Benoît Auclerc, il a dirigé le collectif Lire Monique Wittig aujourd’hui (PUL, 2012) et a publié plusieurs articles sur l’œuvre littéraire de Wittig (< insérer le lien vers academia>). Avec Suzette Robichon, et l’association des Ami.es de Wittig, il participe au carnet de recherche Etudes Wittig / Wittig Studies.

Ses travaux de recherche portent sur les rapports entre genre et langue. Il est co-auteur du livre L’Académie contre la langue française. Le dossier « féminisation » (Editions iXe, 2016) et a co-dirigé avec Hugues Constantin de Chanay et Laure Gardelle le numéro « Écrire le genre » dans la revue Mots. Les langages du politique en 2017.

Discutante : Héloïse Thomas. Co-organisatrice de FELiCiTE, doctorante en American Studies sur les représentations de l’histoire et l’apocalypse en littérature.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search