Sofia Batko, “Wittig avec Cixous : horizons politiques de la réinvention de l’eros”, dans Trou noir, n°25, 28 juin 2022

Sofia Batko publie un texte intitulé “Wittig avec Cixous : horizons politiques de la réinvention de l’eros”, dans la revue Trou noir. Voyage dans la dissidence sexuelle, n°25, 28 juin 2022.

À travers une analyse du Brouillon pour un dictionnaire des amantes de Wittig et Zeig, et du Rire de la méduse de Cixous, elle y “explore les horizons érotico-politiques ouverts par les écrits de deux théoriciennes du féminisme des années 1970”, tenant compte des éléments communs de leurs œuvres plutôt que de leurs oppositions : dépassement des genres, désassignation  genrée du “corps lesbien” comme de la “libido cosmique”, écriture à la croisée de la théorie, de l’utopie et de la poésie, etc.

Ainsi, contre les tenants d’une posture conservatrice qui se montraient inquiets d’une possible disparition de l’amour à l’ère du féminisme, Wittig et Cixous réaffirment qu’il n’y a d’amour que celui que le féminisme se donne pour tâche de réinventer – le reste étant, comme l’affirme Cixous, de « l’anti-amour”. En faisant la critique d’un modèle “phallocentré” de l’amour – “straight” dirait Wittig – Cixous annonce la nécessité d’inventer “l’Amour Autre”. C’est aussi en une certaine mesure cet “autre” amour qui fait vibrer les protagonistes des utopies de Wittig.

À lire sur le site de la revue.

(Illustration : Sara Rottenwöhrer – image associée à l’article sur le site de la revue)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search